octobre 08, 2020 3 translation missing: fr.blogs.article.read_time

La réputation des vins champenois n’est plus à faire : partout où il existe des amateurs de vin et où il y a des occasions à célébrer avec un breuvage raffiné, le Champagne fait office de vin de référence. Mais c’est aussi un vin empli de tradition, qui n’est donc pas toujours facile à appréhender…

Comment choisir un cru parmi une offre pléthorique ? Comment réunir les conditions pour conserver correctement un Champagne, notamment sur l’île de la Réunion ? Comment le servir le moment venu ? Autant de questions qui peuvent parfois faire passer au second plan le plaisir de la dégustation.

Alors abordons-les de manière simple, pour en revenir à l’essentiel.

  1. Choisir un Champagne de qualité

Les producteurs de vins de Champagne portent haut les couleurs de la tradition viticole française dans le monde entier et ont, au fil des décennies, déployé un univers complexe dans lequel il est parfois difficile de se repérer si l’on n’est pas un spécialiste des petites bulles.

Au moment de choisir une bouteille de Champagne pour une occasion spéciale, on est par exemple rapidement confronté aux différents crus : brut sans année (BSA), champagne millésimé, grand cru, premier cru, cuvée spéciale, blanc de blancs, blancs de noirs, champagne rosé, à quoi il faut encore rajouter le taux de sucre, qui permet de différencier les bruts (l’essentiel de la production champenoise) des secs ou des demi-secs, voire des doux…

Et, pour qui pousserait l’investigation un peu plus loin, arrivent rapidement les notions de cépages (Chardonnay, Pinot meunier, Pinot noir…) et de terroirs, puisque le vignoble de champagne en compte plusieurs, dont l’influence sur le vin est trop souvent ignorée tant l’appellation générale de Champagne a tendance à emporter toute l’attention.

Une richesse de la production, donc, qui, par la force des choses, n’est pas entièrement accessible quand on cherche à acheter du Champagne sur l’île de La Réunion. D’où l’intérêt de pouvoir se fier à la sélection effectuée au préalable par un caviste de confiance…

C’est dans cette approche que nous avons élaboré pour nos clients habituées notre sélection de vins de Champagne disponible en livraison dans toute La Réunion. Plutôt que nous éparpiller, nous avons ainsi fait le choix de nous concentrer sur deux domaines de référence, Nicolas Gueusquin et Philippe de Lonsac, que nous connaissons bien et qui nous paraissent couvrir une large palette de goûts en matière de Champagne.

Si vous avez besoin d’aide pour choisir la bouteille idéale pour une dégustation réussie, nous vous conseillerons avec plaisir.

  1. Bien conserver un Champagne sur l’île de la Réunion

L’épave du Jönköping vous évoque-t-elle quelque chose ?

Il s’agit d’un navire en bois qui a été découvert dans les eaux de la Baltique après avoir passé 82 ans à 63 mètres de profondeur… Or, dans ses cales, furent retrouvées des milliers de bouteilles de Champagne de l’année 1907, qui avaient toutes conservé leurs qualités d’effervescence, de goût et de fraîcheur ! Et pour cause, les conditions de pression, de température, d’humidité et de luminosité des profondeurs marines ont permis une conservation idéale.

Alors, certes, il sera difficile de reproduire ces conditions pour conserver votre Champagne sur l’île de La Réunion, mais il serait tout de même bienvenu de respecter certains principes élémentaires :

  • Température : dans l’attente de leur consommation, il est recommandé d’entreposer ses bouteilles au frais, si possible à une température inférieure à 10°C.
  • Hygrométrie : un taux d’humidité relativement élevé est aussi un atout pour conserver du Champagne ; ce qui n’est pas la condition la plus difficile à trouver dans un climat tropical comme celui de La Réunion.
  • Luminosité : un endroit obscur, mais aussi à l’abri des vibrations, est également préconisé.
  1. Servir et déguster un Champagne dans les règles de l’art

La clé d’une dégustation réussie avec le Champagne, c’est la température de service. Une température trop basse risque d’atténuer les saveurs et les arômes du vin, mais une température trop haute rendra la bulles grossières et l’effervescence trop présente en bouche.

Cela dit, le Champagne étant un vin relativement acide, mieux vaut le servir trop froid plutôt que trop chaud. De ce point de vue, 8 à 10°C est un repère sûr pour la plupart des Champagnes. Mais les Champagnes les plus complexes méritent parfois deux ou trois degrés supplémentaires pour révéler tout leur potentiel.

Encore faut-il utiliser le contenant adéquat pour la dégustation et force est de constater que la tradition en la matière reste perfectible… La sacro-sainte flûte a en effet tendance à faire obstruction à la libération des arômes délicat du bouquet et la coupe, que certains lui préfèrent, libère le CO2 trop rapidement et dissipe l’effervescence.

Alors, pour une dégustation dans les règles de l’art de votre Champagne commandé chez Vin Direct Réunion, voici notre conseil : adoptez le verre tulipe !


Pour accéder à notre site, vous devez être majeur.

J'ai plus de 18ans

J'accède au site

J'ai moins de 18ans

Je part du site

Vous nous avez signalé ne pas être majeur il y a moins d'une heure, vous ne pouvez visiter le site.