Quel vin boire avec un Rougail saucisse ?

septembre 17, 2020 4 translation missing: fr.blogs.article.read_time

On ne vous apprendrait rien en vous disant que le Rougail saucisse est l’un des plats emblématiques de l’île de La Réunion. Spécialité généreuse et relevée, il porte haut les couleurs de la gastronomie créole dans le monde entier. Pourtant, malgré sa notoriété évidente, il demeure un plat relativement difficile à accompagner pour les amateurs de vin. Alors, pourquoi est-il si difficile de déterminer quel vin boire avec un Rougail saucisse ? A priori, il faut chercher la raison du côté des ingrédients de la recette, qui créent un profil gustatif proche du feu d’artifice de saveurs, et pas les saveurs les moins puissantes ! Sans avoir la prétention de vous enseigner comment faire un Rougail saucisse, rappelons-en au moins les ingrédients incontournables : saucisses (fumées ou non), bien sûr, tomates, oignons, ail, thym, huile, gingembre et piment, Martin si possible. Avouez qu’il y a là de quoi faire travailler les méninges de tout sommelier…Découvrez nos vins et Champagnes à l'île de la Réunion

Découvrez nos 7 suggestions

Après avoir longuement fait travailler les nôtres pour parvenir à satisfaire tous les goûts, voilà donc notre réponse à la question de savoir que boire avec un Rougail saucisse.

La solution intuitive : un vin rouge tanique

La tentation est grande de vouloir offrir du répondant à la puissance gustative du Rougail saucisse en servant un vin rouge puissant et tannique. C’est une approche qui se tient, à condition du nuancer cette puissance avec des vins capables de développer également des notes de fruits rouges ou secs et d’épices, en s’orientant par exemple vers les cépages Grenache et Syrah.

Avec son nez intense à dominante de fruits rouges murs redoublé de notes florales et sa bouche ample, sur la violette et la réglisse, finissant sur des tanins fondus, ce vin issu d’un domaine situé au cœur de la vallée de l’Agly est typique de ceux de Caramany.

Un nez qui tend vers les fruits noirs, notamment le cassis, avec des notes de cacao et d’épices, puis une bouche généreuse, finement boisée et portée par des tanins soyeux, avec une persistance de notes poivrées et épicées : ce Corbières complexe livre la promesse d’un mariage heureux entre la garrigue méditerranéenne et le rougail créole.

Là encore, ce vin déploie une bouche généreuse avec des tanins soyeux et une finale aromatique. Mais son nez, qui révèle des notes de fruits à noyaux murs, avec des nuances d’épices, de torréfaction et de cuir, en fait une alternative intéressante aux vins du Languedoc-Roussillon, auxquels il n’a rien à envier pour ce qui est de la puissance. Et, petit plus, ce Côtes du Rhône est bio !

La solution qui rassemble : un vin rouge très fruité

Le problème des tanins avec un plat comme le Rougail saucisse, c’est qu’ils peuvent avoir tendance à accentuer son côté pimenté et donc à mettre le feu aux palais les plus sensibles. Aussi, pour assurer le coup et se donner plus de chances de contenter tous les convives, il pourrait être judicieux de prendre le contre-pied de la solution intuitive en privilégiant un vin rouge moins tanique et plus centré sur le fruit.

En alliant le Syrah et le Grenache des vins présentés ci-dessus au Mourvèdre, l’assemblage de ce Pic Saint-Loup offre une souplesse et une complexité intéressantes. Portée par un nez frais et délicat qui évoque les herbes aromatiques, Dame Jeanne célèbre tout en douceur la rencontre des fruits des bois et des épices.

Parce qu’un Corbières peut en cacher un autre, ce Château du Grand Caumont se révèle plus fruité et moins tanique que le Deo Gratias évoqué plus haut. Légèrement épicé, tout en rondeur et en souplesse, voilà un vin qui fera moins ressortir le piment et pourrait bien être notre réponse la plus rassembleuse à la question de savoir quel vin boire avec un Rougail saucisse.

La solution audacieuse : un rosé ample et relativement complexe

Le vin rosé traîne encore une mauvaise réputation œnologique auprès de beaucoup de personnes, qui le réduisent à une boisson pour l’apéritif, incapable de faire le poids face au blanc et au rouge dès qu’arrive le moment des choses sérieuses. C’est dommage, car les rosés ont beaucoup progressé ces dernières années et peuvent offrir une alternative appréciable dans certaines occasions, comme c’est ici le cas… Alors, en matière de rosés, quel vin boire avec un Rougail saucisse ?

Le nez de ce rosé à la robe chair pâle magnifique brille par sa complexité : d’abord acidulé, rappelant la mandarine, avec de fines notes de pêche et de melon, puis très floral, sur la pivoine et la rose. Son attaque en bouche est ensuite charnue et élancée, avant de s’allonger sur une persistance de notes d’agrumes et d’ananas, pour venir s’éteindre en longueur sur un final délicat d’épices. Un vin capable de magnifier les plats les plus parfumés.

Ce rosé jouit d’un nez très fin et aromatique, qui délivre des notes de pêche et d’agrumes, et sa bouche ample et équilibrée convient parfaitement pour accompagner les saveurs épicées de la gastronomie créole. Dans la mesure où il se sert très frais (6-8°C), il pourrait bien être le meilleur allié de votre Rougail saucisse en été… Alors, votre Rougail saucisse, avec quel vin le dégusterez-vous ? Plutôt traditionnel, rassembleur ou audacieux ?


Pour accéder à notre site, vous devez être majeur.

J'ai plus de 18ans

J'accède au site

J'ai moins de 18ans

Je part du site

Vous nous avez signalé ne pas être majeur il y a moins d'une heure, vous ne pouvez visiter le site.